Cancer du sein et déodorant

Enfin, on peut maintenant confirmer que les sels d’aluminium contenus dans les déodorants favorisent le cancer du sein. Des chercheurs suisses viennent de démontrer le lien entre le cancer du sein et l’utilisation de ce type de déodorant. Cela fait des années que l’on le suspecte mais on peut enfin l’affirmer grâce á des preuves irréfutables. Cette étude élaborée par le professeur André-Pascal Sappino et le docteur Stefano Mandriota, oncologue et chercheur suisses est publiée dans l’International journal of cancer.

Ces deux spécialistes ont travaillé pendant quatre ans sur cette étude. La Ligue genevoise contre le cancer, une clinique et une célèbre fondation privée genevoise ont eux aussi collaborés á cette étude. Les tests ont été pratiqués sur des cellules mammaires de souris á laquelles ils ont injectés des sels d’aluminium. Après quelques mois d’exposition et des doses très faibles, des tumeurs énormes avec métastases sont apparues.

La position de Slow cosmétique ici.